Martine Crosnier

Ajouter une contribution pour Martine Crosnier  Choisir cette personne comme de cujus (ou Sosa 1) Page précédente Accueil
Visualiser la note

Note :

Fille du roi, arrivée en 1669, apportant des biens estimés à 200 livres et un don du roi de 50 livres

Décédée après le 9-2-1713


née ca 1645 à Rouen, France
décédée le 9 février 1713 à St-Pierre de la Rivière du sud, Québec (âge : 68 ans)
Profession :
Numéro Sosa : 1755
Fille de Pierre Crosnier   et de Jeanne Rotreau



Conjoints 1 :
Philippe Destroismaisons ; unis le 18 novembre 1669 à Chateau Richer, Québec

Visualiser la note

Note :

Destroismaisons, Philippe
La plupart des noms de famille canadiens ont subi, surtout au début, de nombreuses et très variées modifications. L'orthographe des noms était très "élastique", et l'usage fréquent des surnoms n'était pas pour simplifier le problème.
Ce fait cependant n'était pas exclusivement canadien, car le même phénomène se rencontrait fréquemment en France.
Ainsi, le nom de famille de votre ancêtre, Philippe Destroismaisons, a été à l'origine un surnom. Quand on sait en effet que la famille Destroismaisons était originaire du hameau "Les Trois Maisons", dans la paroisse de Bazinghen en Picardie, on a là l'origine du nom de cette famille: c'était la famille qui habitait le hameau des Trois Maisons. On l'appela bientôt la famille Destroismaisons.
Mais en arrivant au Canada, Philippe Destroismaisons devait encore voir son nom de famille changer. On le surnomma en effet Picard, du nom de sa province d'origine, la Picardie.
Philippe Destroismaisons , qui s'était établi sur la côte de Beaupré dans la paroisse actuelle de l'Ange-Gardien, se mit d'abord au service du sieur Bertrand Chesnay de la Garenne, seigneur du fief de Lothainville.
Quelques années plus tard, votre ancêtre épousait, au Château-Richer, Martine Crosnier.
Les jeunes époux décidèrent alors de quitter la côte de Beaupré. Ils traversèrent donc sur la rive sud, et s'établirent sur une terre située sur les confins de la seigneurie de la Rivière du Sud, dans cette région qui devait formerplus tard Saint-Pierre du Sud.
Comme la plupart de nos ancêtres à cette époque, Philippe Destroismaisons était donc cultivateur. Il exerçait cependant en outre le métier de cordonnier.
De nos jours les descendants directs de Philippe Destroismaisons sont des Destroismaisons ou des Picard. De toute façon, ils portent un nom qui parle.

Son père est décédé à Montreuil-sur-Mer le 02-11-1644. Au décès du père, la famille réside dans la rue du Pot d\'Estain.
(fichier origine)


   né le 15 octobre 1637 à Montreuil-sur-Mer, France
   décédé après le 20 août 1716 (âge : 78 ans)
   Profession :
   Numéro Sosa : 1754
   Fils de Adam Destroismaisons   et de Antoinette Leroux

Enfants avec le conjoint : 6
  Angelique Destroismaisons 
née le 26 octobre 1670 à Chateau Richer, Québec, décédée le 27 février 1744  (âge : 73 ans)  à Montmagny, Québec
 
  ( 11ème génération côté maternel )Marguerite Destroismaisons( 11ème génération côté maternel ) 
née le 14 mai 1675 à Chateau Richer, Québec, décédée le 2 avril 1703  (âge : 27 ans)  à Chateau Richer, Québec
 
  ( 10ème génération côté paternel )Louise Destroismaisons( 10ème génération côté paternel ) 
née le 3 avril 1680 à L'islet, Qc, décédée le 28 juin 1755  (âge : 75 ans)  à St-Francois de la Riviere du sud, P.Q.
 
  ( 10ème génération côté paternel )Charles Destroismaisons( 10ème génération côté paternel ) 
né le 22 mai 1684 à Chateau Richer, Québec, décédé le 14 avril 1750  (âge : 65 ans)  à St-Pierre de la Rivière du sud, Québec
 
  Anne Destroismaisons 
née le 20 avril 1686 à Cap St Ignace, Québec, décédée ca 1721  (âge : 34 ans)  à Berthier, Québec
 
  Jacques Destroismaisons 
né le 2 septembre 1688 à Montmagny, Québec, décédé le 10 avril 1756  (âge : 67 ans)  à St-Pierre de la Rivière du sud, Québec
 
Ré-organisation des rangs