Marie Girard

Ajouter une contribution pour Marie Girard  Choisir cette personne comme de cujus (ou Sosa 1) Page précédente Accueil
née le 12 février 1623 à LaRochelle Aunis, France
décédée le 17 janvier 1683 à Charlesbourg, Québec (âge : 59 ans)
Profession :
Numéro Sosa : 3701
Fille de Simon Girard   et de Francoise Giraudet



Conjoints 1 :
Isaac Bedard ; unis le 20 mars 1644 à LaRochelle Aunis, France

Visualiser la note

Note :

Biographie Bedard Isaac

La vile de La Rochelle fut, dès la première moitié du XVle siècle, un centre calviniste très actif, et lors de l\'édit de Nantes (1598), elle devint la plus importante place du royaume où les huguenots pouvaient vivre en toute sécurité. Cette situation subsista jusqu\'en 1685, alors que l\'édit fut révoqué.

Cela explique le fait que plusieurs de nos ancêtres rochelais furent baptisés au temple protestant. C\'est là que, le 20 mars 1644, Isaac Bédard et Marie Girard se marièrent. Seize ans plus tard, le couple avait sans doute décidé de passer en Nouvelle-France, car il abjura le protestantisme.

En 1662, Isaac achète de Mathieu Hubou dit Deslongschamps une terre d\'un arpent et demi de front sur soixante de profondeur, sur les bords de la rivière Saint-Charles, dans la seigneurie de Notre-Dame-des-Anges. Le vendeur était le neveu de Guillaume Hubou, qui avait épousé Marie Rollet , la veuve de Louis Hébert. Isaac eut quelques démêlés avec ses voisins, notamment pour un cochon qu\'il avait vendu et qui avait pris la clef des champs, à la suite de la perte d\'une vache qui s\'était trop gavée d\'herbe dans son pacage et pour défaut d\'avoir entrepris la construction d\'un bâtiment. En plus de cultiver sa terre, il exerçai t le métier de charpentier de gros oeuvres.

C\'est probablement pour prendre ses distances qu\'lsaac vendit son bien-fonds, en 1665, au marchand Claude Charron, puis se fixa quelques mois plus tard à la Petite-Auvergne (Charlesbourg) sur une terre achetée de Pierre Mureau.


L’origine du nom Bédard et sa fréquence au Québec

Le patronyme Bédard est peut-être un sobriquet formé de la racine bed- (= sot, niais). Autre possibilité : personne ventrue (penser à bedaine). Troisième hypothèse : une autre forme du mot bedeau.

Un seul pionnier introduit le nom de Bédard en Nouvelle France : Isaac Bédard, originaire de La Rochelle en Charente-Maritime. Il arrive au Canada en 1660 avec son épouse et ses deux enfants. Il est donc l’ancêtre de tous les Bédard d’Amérique du Nord. Il faut toutefois signaler que trois autres pionniers portaient le nom de Bidard qu’il ne faut pas associer à celui de Bédard.



En 1800, le patronyme Bédard se retrouve à 896 fréquences dans les registres paroissiaux du Québec. Aujourd’hui, les Bédard sont au 37e rang avec 17 800 porteurs du patronyme.

En France, les Bédard sont peu nombreux : seulement 450 personnes, concentrées surtout en Bretagne. Le patronyme Bédard a donc été transposé de France vers la Nouvelle-France.

Aux États-Unis, les Bédard, assez répandus en Nouvelle-Angleterre, sont devenus des Bedore.

Isaac Bédard, ancêtre de tous les Bédard d’Amérique

Isaac Bédard naît à La Rochelle vers 1616, de l’union de Jacques Bédard et de Marie Guérineau, ses parents présumés.

Vers 1595, la famille Bédard adhère au protestantisme, une religion pratiquée au Poitou. Isaac Bédard épouse Marie Girard au Temple protestant de La Rochelle le 20 mars 1644. Six bébés naissent de cette union en France, mais seulement deux survivront à l’enfance : Jacques, né le 15 décembre 1644 et Louis, né le 25 janvier 1655.

Le 2 avril 1660, Isaac Bédard, charpentier, et son épouse abjurent la religion protestante à La Rochelle. Quelques semaines plus tard, Isaac Bédard, sa femme et leurs deux enfants émigrent en Nouvelle-France.

Dès leur arrivée au pays, la famille Bédard s’établit dans la haute-ville de Québec. C’est à Québec que naît leur dernière enfant, Marie, le 12 mai 1664. En 1665, Isaac Bédard quitte Québec pour s’établir à Charlesbourg où il acquiert une terre de cinq arpents à Petit-Auvergne.

Au recensement de 1681, Isaac Bédard est charpentier et habitant. Il possède 4 bêtes à cornes et 13 arpents de terre en culture. Il décède à Charlesbourg le 15 janvier 1689 à l’âge de 73 ans. Ses deux fils, Jacques et Louis assureront la descendance du pionnier jusqu’à nos jours.

En 1962, la ville de Québec a désigné une rue du nom d’Issaac Bédard dans l’arrondissement de Charlesbourg.

Plusieurs descendants du pionnier Isaac Bédard et de ses deux fils se sont établis dans la région de Québec et au Saguenay. Ils ont embrassé différentes professions dont celles du droit, de la magistrature et des ordres religieux.

Quelques hommes de loi et politiciens du nom de Bédard

Pierre-Stanislas Bédard est né à Charlesbourg le 13 septembre 1762 de l’union de Pierre-Stanislas Bédard et de Marie-Josephe Thibault. Cinquième de la génération des Bédard au Canada, il épouse Louise-Luce Lajus à Québec le 16 juillet 1796. Deux fils naissent de cette union : Elzéar en 1799 et Joseph-Isidore en 1806. Avocat, député à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada de 1792 à 1812, fondateur du journal Le Canadien en 1806, juge à la Cour du banc du roi à Trois-Rivières de 1812 à 1828. Pierre Stanislas-Bédard décède à Trois-Rivières le 26 novembre 1829.

Elzéar Bédard est né à Québec le 24 juillet 1799 de l’union de Pierre-Stanislas Bédard et de Luce-Louise Lajus. Il épouse Julie-Hortense Marrett à Québec le 15 mai 1827. Il décède à Montréal le 11 avril 1849. Premier maire de la ville de Québec de 1833 à 1844, député de Montmorency 1832-1834 et juge à la Cour du banc du roi de 1836 à 1849.

Joseph-Isidore Bédard est né à Québec le 9 janvier 1806 de l’union de Pierre-Stanislas Bédard et de Luce-Louise Lajus. Il décède à Paris le 14 avril 1833 et son inhumation à lieu au cimentière de Montmartre. Député de Saguenay à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada 1830-1833.

Marc-André Bédard, né à Lac-à-la-Croix le 15 août 1935 de l’union de Lorenzo Bédard et de Laurette Bilodeau. Il épouse Nicole Girard à Jonquière le 19 juin 1965. Avocat admis au barreau en 1965, député du Parti Québécois dans la circonscription de Chicoutimi de 1973 à 1985. Ministre de la Justice de 1976 à 1985. Il ne se représente pas en 1985 et retourne à la pratique du droit.

Stéphane Bédard, né à Chicoutimi le 11 mars 1968 de l’union de Marc-André Bédard et de Nicole Girard. Il épouse Janick Tremblay. Avocat admis au barreau en 1992, député de Chicoutimi pour le Parti Québécois depuis 1998, leader parlementaire de l’Opposition officielle depuis le 18 décembre 2008.

Dans le domaine sportif
Myriam Bédard, née à l’Ancienne-Lorette en 1969. Double médaillée d’or olympique au biathlon en 1994.

Robert Bédard, né à Hull en 1931. Tennisman, champion canadien en 1955, 1956 et 1958. Intronisé au Temple de la renommée du sport au Canada en 1996.

Texte : Marcel Fournier
Sources bibliographiques sommaires
Base de données personnelle de Marcel Fournier sur les pionniers de la Nouvelle-France
Base de données du Programme de recherche en démographie historique de l’Université de Montréal (PRDH)
Base de données notariales Parchemin
Base de données d’Ancestry.ca
Base de données de BMS 2000
Dictionnaire biographique du Canada
La Mémoire du Québec de 1534 à nos jours de Jean Cournoyer
Les noms de famille au Québec de Louis Duchesne
L’annuaire des citoyens du Québec
Institut généalogique Drouin


   né ca 1616 à LaRochelle Aunis, France
   décédé le 14 janvier 1689 à Charlesbourg, Québec (âge : 73 ans)
   Profession :
   Numéro Sosa : 3700
   Fils de Jacques Bedard   et de Marie Guérineau

Enfants avec le conjoint : 1
  ( 11ème génération côté maternel )Louis Bedard( 11ème génération côté maternel ) 
né le 25 janvier 1655 à LaRochelle Aunis, France, décédé le 11 octobre 1701  (âge : 46 ans)  à Hopital Hotel-Dieu de Québec, Qc
 
Ré-organisation des rangs